Hippothérapie

Qu’est-ce que l’équithérapie ?

Etymologie : du latin "equus"  : cheval et du grec "therapeia" qui signifie soin.

Avant tout, il y a lieu de distinguer trois grands groupes d’utilisation du cheval selon les buts poursuivis :

  • Le but thérapeutique = équithérapie (ou hippothérapie pour nos voisins Belges) ou thérapie avec le cheval (TAC).
    Soigner, améliorer l’état physique, physiologique ou psychique de la personne en respectant sa physiologie, son rythme et ses appréhensions dans des conditions de sécurité et de confort optimal.

 

  • Le but de loisir = équitation adaptée ou handisport 
    Apprendre aux personnes souffrant de troubles physiques, physiologiques ou psychiques une équitation qui convient à leurs possibilités, dans un but de loisir, en veillant à ne pas nuire à leur état.

 

  • Le but sportif ou de compétition = équitation sportive pour handicapés.
    Apprendre les règles d’une équitation sportive permettant éventuellement de participer à des compétitions . Elles sont orgnisées tant par la Fédération Française de Sport Adapté, que par la Fédération Handisport.

 

 

 

 

Qui peut être soigné par équithérapie ? (liste non-exhaustive)

La TAC s’adresse à toutes les personnes désireuses de vivre une complicité, de mener un travail avec le cheval pour repousser les limites imposées par leurs difficultés. La progression équestre, au sens strict, n’est pas un but en soi ; monter et être en selle n’est pas un aboutissement au processus thérapeutique mais la relation avec le cheval est primordiale car elle constitue le moteur même de l’apport thérapeutique.

L’espace thérapeutique englobe le travail mené avec le cheval dans sa globalité. Il vise le bien-être (plaisir) et une progression ou une stabilisation sur les plans :

  • physiques et moteur ;
  • relationnels et affectifs ;
  • psychiques (image de soi, confiance).

Le support à cet espace est une TAC qui prend en compte les potentiels et les difficultés du patient. Cette (ré)éducation avec le cheval est donc motrice, affective et psychologique.


Le patient est actif, il pose des actes et exerce une influence sur le cheval (à terre ou en selle). Il demande, se fait entendre et peut donc mieux prendre conscience de son MOI.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×